Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 16:27

Bonjour à tous !

Nous vous avions promis cet article, et nous avons eu bien du mal à l'écrire ! Depuis notre retour, la vie nous a happés. Nous avons d'abord repris possession de notre maison : il y avait pas mal à faire pour déballer les cartons, réinstaller tout le monde, préparer la rentrée ... plus toutes les retrouvailles et les apéros !

Nous n'allons pas vous faire un récit détaillé des derniers jours de vélo, ce serait un peu décalé maintenant. Sachez simplement que plus nous approchions du Cantal, plus la route était vallonnée ... Et nous avons retrouvé avec plaisir les paysages que nous aimons : les vertes collines du Limousin, les toutes petites routes qui serpentent de hameaux en hameaux, avec pour seuls compagnons les tracteurs et les vaches.

Nous nous sommes arrêtés près de Chalus où les enfants ont fait de l'accrobranche, puis à Pompadour, où nous avons visité les Haras nationaux. A Corrèze, en Corrèze (au bord de la Corrèze !), ce sont des cousins d'Alice qui nous ont hébergés pour une nouvelle soirée bien agréable et chaleureuse.

Retour au bercail et reprise en douceur

Enfin, le 7 aout, après avoir traversé la Corrèze, puis la Dordogne, et enfin la Maronne, nous entrons dans le Cantal ! Les premières vaches Salers sont saluées avec force exclamations et pouët-pouët ! Cette fois, nous sommes sur des petites routes que nous connaissons bien. Nous arrivons par une route minuscule entre Saint Cirgues la Loutre et Cros de Monvert (jolis noms n'est-ce-pas ?) ; il n'y a même pas de panneau "bienvenue dans le Cantal", juste une petite borne en pierre avec deux nombres gravés : le 19 pour la Corrèze et le 15 pour le Cantal. Mais ce n'est pas grave, l'émotion est bien là.

La toute première maison que nous rencontrons est celle de Gilles et Chantal, l'ancienne nounou des enfants. Premières retrouvailles autour de rafraîchissements.

Un kilomètre plus loin, nous arrivons chez la famille Lalaurie. L'émotion est intense. Les enfants retrouvent Lucas, Clara et Matthieu qu'ils connaissent depuis la maternelle. Ils foncent dans leurs chambres : jeux et confidences. Les adultes eux ont aussi beaucoup de choses à se dire et la soirée est longue ! Bien sûr, nous avons des choses à raconter, mais nous sommes aussi avides d'avoir des nouvelles d'ici !

Retour au bercail et reprise en douceur

Le lendemain, il fait un temps de cochon : 12 °C et de la pluie ! Pour la dernière fois, nous préparons les affaires, chargeons les vélos. Lucas et Clara nous accompagnent. Nous rejoignons Rouffiac où nous avons habité pendant 8 ans. Nous déjeunons chez Gisèle et Milou. Ils nous font un repas succulent et solide à la fois, Jean-François essaie de surveiller son verre, sinon il ne pourra pas tenir sur son vélo jusqu'à Jussac !

La météo fait des siennes, mais ça n'aura pas découragé grand monde. Pierre a passé la journée à nous chercher partout. Il aura sillonné tous les petits villages, les petites routes, interrogé les paysans, en vain ! Nous ne le retrouverons que le soir à Jussac. Au rendez-vous de 13h30 à Rouffiac, une dizaine de nos valeureux supporters sont là, tout sourire sous leur parapluie ! "Vous avez bien encore une petite place dans vos sacoches ? ... Je vous ai fait un gâteau." nous dit Marie-Jo. Bernadette et Denis ont déjà roulé 2 bonnes heures sous la pluie pour nous rejoindre à vélo : ils ont tout juste le temps d'avaler un sandwich avant de repartir dans l'autre sens ... Bises et retrouvailles : et non, nous n'avons pas beaucoup changé, et vous non plus !

Sur le chemin du retour, 4 cyclistes du club de Jussac nous retrouvent et nous accompagnent jusqu'à la maison. L'un d'eux a fait une chute et sera bon pour une journée d'hospitalisation, et quelques semaines d'arrêt de travail ... Pas de chance, Jean-Pierre ! Nous en sommes désolés. Julien, notre "préparateur de vélo" nous rattrape également, Matthias, Lucas, Clara, .... Nous sommes 15 un peu gelés et heureux de partager ce grand moment.

Diaporama ...

Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur

A la maison, on compte les minutes .... Les parents d'Alice se sont improvisés "comité d'accueil" et reçoivent ceux qui ont pu être au rendez-vous ... 18h : Jussac en vue. La boucle est bouclée ; presque 13 mois et nous sommes de retour à la maison ! Étonnés nous-même d'avoir pu faire ce grand voyage sans gros problèmes, nous sommes épatés de voir ces amis et inconnus qui nous attendent patiemment sous la pluie, le regard aussi ému que nous !! S'ensuivent, vous vous en doutez, des bises et des échanges amicaux, amusés ou admiratifs. Nous ne savons pas trop où donner de la tête, qui remercier, qui ne pas oublier, ni quoi répondre à toutes les questions.

Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceurRetour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur

Une journaliste de "La Montagne" est présente et nous interviewe chacun notre tour. A 19h, Monsieur le Maire de Jussac et le conseil municipal nous attendent pour arroser le retour. Il nous a réservé un petit discours de bienvenue très sympathique et émouvant. Encore échevelés, et dans les tenues que nous portons depuis des mois ... Nous recevons avec reconnaissance et émotion tous ces gestes de sympathie.

Merci beaucoup à vous tous pour cet accueil chaleureux. C'était tellement important pour nous de rentrer entourés !

Diaporama ...

Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur
Retour au bercail et reprise en douceur

Le soir, la pression retombe d'un coup : nous ressentons un gros coup de fatigue. Les parents d'Alice sont toujours là et assurent la logistique : ce sera "pizza Papou" et au lit !

Les jours suivants, nous avons déballé nos cartons un par un, rempli petit à petit nos placards, retrouvé nos habits, redécouvert nos bouquins, nos disques. Les enfants ont passé de longues heures à trier et installer leurs jouets, à déballer leurs souvenirs, à décorer leurs chambres. Nous avons aussi bu l'apéro tous les jours ! Des visites impromptues comme on en voudrait tout au long de l'année : les amis, le facteur, la radio ... Heureusement qu'on avait encore un stock de Vouvray pétillant !

"C'est pas trop dur de reprendre le rythme, la routine ?" .... Combien de fois nous a-t-on posé la question ?? Et bien non !!! Ce n'est pas difficile de retrouver sa maison, de retrouver sa famille, ses amis, ses voisins, son petit univers connu et apprécié ! Nous sommes plus sédentaires que nomades, et vivre dans un pays tempéré, avec l'eau potable au robinet, des douches chaudes, du pain frais le matin, un toit solide, des commerçants souriants, tous les services possibles et imaginables bien organisés et à portée de main. Ce n'est pas difficile du tout ! Bien sûr, on pense encore au voyage, on en parle aussi, mais les têtes des Faurefive se concentrent surtout sur la rentrée !

Jean-François a fait sa rentrée chant dès fin août avec des Te Deum de Mozart, Haendel et Charpentier. Il avait un peu le trac ! Répéter tout seul sous la tente avec lampe frontale et MP3 ... ce n'est pas évident. Les 2 concerts se sont plutôt bien passés ! En costard noir, chemise blanche et chaussures bien cirées, il était vraiment très classe !!

Retour au bercail et reprise en douceur

Maintenant, place aux maths. Jean-François s'y replonge jusqu'au cou : programmes de 6ème, 5ème et 4ème. Il a perdu son poste en lycée et se retrouve dans le collège de Guillaume et Clémentine ! Les enfants préparent leurs cartables, retrouvent leurs amis. Alice reprend le pilotage de la logistique tout en veillant à ce que chacun mette la main à la pâte. Elle essaye aussi de réussir le challenge qu'elle s'est fixé : Faire, au moins tous les 2 jours, une pause de 20 mn dans sa super chaise longue hyper confortable !! Pour compenser et ne pas perdre le rythme, elle va faire les courses à vélo : 3 km aller-retour... ça fait prendre l'air ; et puis on n'abandonne pas un vieux compagnon, du jour au lendemain au fond de la grange !

Juste après notre retour, nous avons dû honorer une promesse que nous avions faite de très longue date aux enfants ... Nos amis ont été très réactifs, et nous ont "facilité" la tâche : nous sommes désormais 8 à la maison. 3 boules de poils ronronnantes distraient nos journées et occupent les enfants : dressage, nourrissage, peignage (contre les puces), et "calinage" ...

Nous sommes le 7 septembre, bientôt un mois déjà que nous sommes rentrés. Les enfants ont retrouvé l'école avec un plaisir à peine voilé d'une légère anxiété. Clémentine a fait sa rentrée au collège en 5ème : elle est en pleine phase de découverte et d'adaptation ... Le voyage continue ?! Guillaume a retrouvé tout ses copains, et fait désormais partie des grands du collège. Il a l'impression que la 6ème c'était "hier" : ça lui fait tout bizarre. Les années passent vraiment très vite. Quant à Anaëlle, depuis le temps qu'elle attendait de retrouver sa classe ! Elle est repartie à l'école avec bonheur et entrain ! La première journée lui a semblé très courte, les exercices pas trop difficiles, et le maître très gentil. Et au bout de 3 jours, elle a déjà retrouvé l'accent chantant du Cantal ...

Le voyage est fini. Nous n'allons plus vous abreuver de récits exotiques ... Notre quotidien sera sûrement très semblable au vôtre, mais ça n'en sera pas moins agréable. Nous avons encore quelques mots à vous dire, à dire aussi à tout ceux que nous avons croisés durant cette grande et belle année. Ce sera l'objet de notre dernier article.

Bonne rentrée à tous et au plaisir de vous voir en chair et en os cette fois !

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Jean François,

Depuis que mon ordi a été infecté(janvier 2013), je n'ai plus votre adresse électronique. Content de t'avoir revu à Aurillac. Cordialement,

JPV
Répondre
A
Vous êtes mon professeur a Jules !c'est super un tour du monde à vélo bravo !
Répondre
S
Et voilà la boucle est formée.
Mais votre microcosme vous rattrape joyeusement! Tout comme nous... C'est la folie.
Nous avons hâte de vous revoir!
Alors bizes à tous depuis notre microcosme qui depuis une semaine favorise un peu trop les escargots du bois!
Sabine
Répondre
M
Que d'émotion ! j'espère que vous continuerez votre blog, car je suis sûre que vous repartirez, moins longtemps peut-être...mais il y a encore des parties du monde où vous n'êtes pas allés...
Bien amicalement.
Françoise de Nouméa
Répondre
S
C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai lu cet article!
Vous avez tous les quatre un sourire rayonnant sur toutes les photos: vous pouvez effectivement être heureux et fiers d'avoir réussi votre fantastique projet qui laissera des traces dans la vie de chacun de vous ....mais aussi dans la mienne car je vous ai suivi avec les yeux et le coeur d'une "grand-mère"...
Bizatous!!!
S.D
Répondre

L'équipe Des Faurefive

  • : les faurefive parcourent le monde
  • : Nous sommes une famille avec 3 enfants. Nous sommes en voyage autour du monde en famille et à vélo de juillet 2012 à août 2013. Le blog décrit les préparatifs, et surtout notre voyage lui-même. Il nous permet de donner de nos nouvelles, de rester en contact avec nos proches. Et pourquoi pas il peut aussi faire rêver les visiteurs et leur donner aussi envie de voyager en famille.
  • Contact

Recherche Sur Le Blog

Nos records

Vitesse : 63 km/h (Guillaume)

kilomètres max par jour : 115 km.

boutons de moustiques : indénombrable.

nombre de jours sans se laver : 4 à 5 jours. 

kilomètres de descente : environ 50.

kilomètres de montée : environ 100.

Vos records

nombres de commentaires (par article) : 28

nombres de visiteurs uniques (par jour) : 215

A vous de battre les records  !!!